L’ambassadeur de la République du Sénégal en Russie souligne la contribution du Fonds d’investissement Hermes-Sojitz à la croissance économique du Sénégal

Мамаду Салиу Диуф и Олег ЯнтовскийL’ambassadeur du Sénégal espère qu’en 2015 les investissements russes dépasseront 200 milliards francs et que les capitaux privés en feront une partie importante.
Monsieur Mamadou Saliou Diouf, ambassadeur du Sénégal en Fédération de Russie, a parlé des perspectives de la coopération Russo-Africaine lors de sa visite officielle à Saint-Pétersbourg. Notons que la durée du mandat de l’ambassadeur touche à sa fin. Il est arrivé à Saint-Pétersbourg pour y rencontrer Monsieur Oleg Yantovsky, président du Fonds de capitaux privés Hermes-Sojitz, et Monsieur Maxim Tralo, chef du groupe de sociétés «Karelsky combinat».
Selon l’ambassadeur, le renforcement de la coopération avec la Russie constitue une mission stratégique depuis longtemps. Par ailleurs, l’Afrique ne se restreint pas aux échanges intergouvernementaux et attire également des investissements des entreprises privées. Au Sénégal, les entreprises jouissent des facilités de bail commercial et des avoirs fiscaux.
L’ambassadeur estime que la pêche et l’aquaculture constituent les branches les plus demandées et souligne que le Sénégal a une grande expérience de coopération avec ses partenaires étrangers. Ainsi, installée au Sénégal en 2011, la société Hermes-Sojitz réalise aujourd’hui un nombre de projets dans l’industrie alimentaire, ainsi que dans l’extraction minière et dans la promotion immobilière. Mais une des plus grandes percées est la construction de l’usine de traitement de poisson multifonction constituée de quelques fabriques près de Dakar. Le Fonds d’ investissement a également attiré la société russe « Karelsky combinat » qui s’est chargée de mettre en train la production.
« Ce projet est crucial pour la croissance économique du Sénégal, puisque nous avons eu la possibilité d’exporter le poisson. Et c’est aussi important pour nous que l’exportation du pétrole pour la Russie » – a expliqué Mamadou Saliou Diouf.
L’ambassadeur trouve que la coopération avec la société Hermes-Sojitz est une réussite, d’autant plus qu’on voit la lutte pour les débouchés africains s’acharner. La Chine, L’Espagne et un nombre de pays européens montrent de l’intérêt pour les pays d’Afrique. D’ailleurs, le fond d’investissement a offert à ses partenaires non seulement des placements, mais aussi des technologies. Voilà pourquoi le combinat russe « Karelsky combinat » participe à la construction de l’usine de traitement de poisson en Afrique. C’est le premier projet d’investissement russe de la société Hermes-Sojitz.
Notons que ce n’est pas par hasard qu’on avait engagé une entreprise russe. « Karelsky combinat », situé en Carélie, une des régions de la Russie, a mis en œuvre une technologie unique dans son genre, qui doit être implantée dans les entreprises africaines.
Outre les succès dans le secteur de la pêche, le Fonds Hermes-Sojitz est connu pour ses projets de la promotion immobilière au Sénégal. Le Fonds Hermes-Sojitz a réalisé plus de 10 projets de construction d’immeubles géants en Asie. En Afrique, le Fond construit un gratte-ciel et un centre commercial. L’ambassadeur note que le gouvernement soutient cette coopération: « Nous sommes ouverts aux investissements étrangers et nous en sommes résolus. C’est pourquoi le programme d’investissement que nous avons développé comprend tout un ensemble de préférences. Mais nous n’imposons pas nos conditions. Nous sommes toujours ouverts au dialogue avec nos investisseurs et nous sommes prêts à examiner leurs propositions. Nos partenaires ont également la liberté de choisir un objet d’investissement qui les intéresse. Aujourd’hui nous avons toute une série de projets dans les branches de la pisciculture et de l’aviculture, ainsi que dans la production minière et dans la sylviculture. Et cette liste n’est pas complète».
Mamadou Saliou Diouf estime qu’en 2015 les investissements russes dépasseront 200 milliards francs. Il a souligné que les relations économiques avec la Fédération de Russie est un des buts prioritaires depuis longtemps et que la coopération avec des organisations puissantes comme le Fonds Hermes-Sojitz aide à les établir.

Recent Posts
Nous Contacter

Envoyez-nous un email et nous vous répondons dès que possible.