Pourquoi l’Afrique?

«L’Afrique me rappelle de la Chine de 1999. Si vous aviez raté la Chine auparavant, ne ratez pas l’occasion présente» (Plamen Monovski , direction des actifs du Renaissance Group )

1 . La région riche en ressources naturelles.
L’Afrique abonde en ressources naturelles, en particulier en richesses du sous-sol, c’est la région avec les ressources superflues où le pic d’extraction pétrolière n’est pas encore atteint. De grandes réserves de minerai de fer de haute qualité sont concentrées dans la partie occidentale du continent. Les bassins aquatiques en Afrique ce sont les eaux les plus pures où il y a une énorme quantité de poissons sauvages (matières premières biologiquement pures et non exposées aux  modifications génétiques pour la production des produits de poisson).

2 . Les ressources démographiques énormes.
Les ressources en main-d’oeuvre de l’ Afrique continuent à grandir, donc vers l’an 2030 environ 65% de l’accroissement mondial sera réalisé par les Africains.

3 . Les normes loyales de contrôle écologique.
La plupart des initiatives régionales en Afrique concernant la politique environnementale ne sont pas modifiées depuis 1985.

4 .  Le développement actif de l’infrastructure matérielle.
Les gouvernements des pays africains (le Cameroun, le Maroc, la Guinée, l’Angola, la Mauritanie, le Sénégal, le Gabon et d’autres) assignent les moyens pour construire les autoroutes, les ports, les centrales électriques et pour créer les systèmes modernes de communication.

 5 . Le développement des institutions juridiques, la création du cadre règlementaire performant pour l’investissement qui repose pour beaucoup sur l’expérience française.
Donc le processus d’investissement devient compréhensible et attrayant.

6 . Le partenariat entre  l’État  et les entreprises d’investissement.
Les programmes d’investissement prévoyant la coopération étroite mutuellement avantageuse du gouvernement et des investisseurs sont élaborés dans les domaines différents de l’économie.
Les avantages sous formes d’allègements fiscaux et de tolérances douanières sont accordés aux nouveaux sujets économiques avec participation du capital étranger.

 7 . Les conditions politiques stables et la situation  économique favorable.
Les conditions favorables pour le développement de l’investissement et de l’activité économique sont déjà créées dans la partie occidentale de l’Afrique sur le territoire de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). La monnaie unique (franc CFA BCEAO) ayant  l’équivalent stable face à l’euro est utilisée dès le 1 janvier 1999 dans le cadre de l’Union.

Nous Contacter

Envoyez-nous un email et nous vous répondons dès que possible.